top of page
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

Le Japon aux mille facettes : KYOTO

Bienvenue au pays du Soleil Levant, où l'ancienne tradition rencontre la modernité débordante! Pendant 15 jours, j'ai eu la chance de parcourir les rues animées et les sites historiques du Japon, plongeant ainsi dans une aventure à couper le souffle. Ce chapitre 2 de ce journal de bord, divisé en différents articles palpitants, vous emmènera à travers les incontournables de Tokyo, les trésors culturels de Kyoto et les moments paisibles des montagnes japonaises de Takayama. Laissez-vous transporter au cœur d'un voyage fantastique, enrichissant et empreint d'une sérénité inoubliable.



Direction KYOTO, nous arrivons en seulement 2h, avec le Shinkanzen (TGV). (Détails un article à venir). Une fois installés à l'hôtel KYOTO GARDEN PALACE, nous découvrons une chambre spacieuse et confortable, bien que légèrement désuète. L'hôtel se trouve juste en face des jardins impériaux de Kyoto.

Les rues de Kyoto sont organisées comme celles de New York, avec leur quadrillage régulier. Cependant, en dehors des grandes artères, les rues sont souvent désertes. Cela crée une ambiance particulière, mélangeant tradition et modernité, mais aussi un certain parfum des années 70, avec les fils électriques apparents, les vieux taxis et les hommes en costume. Trois époques s'entremêlent ici.


Le soir, nous retrouvons nos amis Caro et Alina dans le quartier traditionnel et très touristique de PONTOCHO. Ce quartier aux lampions et aux ruelles étroites, avec ses bâtiments en bois, dégage une atmosphère authentique. Nous avons eu du mal à trouver un restaurant accessible où les fauteuils et/ou les étrangers sont acceptés, mais finalement, nous sommes tombées sur GLUTTON un restaurant gastronomique avec un service en sept plats. Ce fut une expérience culinaire incroyable, avec une explosion de saveurs, de textures et de couleurs. Les chefs étaient souriants et sympathiques, ajoutant ainsi une touche chaleureuse à cette soirée.




KYOTO TRADITIONNEL


Le lendemain, direction le sanctuaire GO-O-SHRINE dédié au sanglier, symbole de vaillance, de témérité, de passion et d'ignorance. Nous nous sommes ensuite rendus aux jardins impériaux, où nous avons pu admirer de jolis jardins, ainsi qu'un temple orange typique. Nous avons ensuite exploré le quartier HIGASHIYAMA et ses ruelles NINENZAKA et SANNENZAKA, rappelant le quartier de Montmartre à Paris. Malgré l'affluence, nous avons apprécié la beauté des de ses vieilles ruelles, ses boutiques et du magasin Gibli, idéal pour les fans. Puis on rejoint le Bouddha géant du temple bouddhiste RYOZEN-KANNON, d'une beauté désuète. À l'entrée, on nous a remis un bâton d'encens pour le déposer devant le temple tout en formulant un vœu. Un moine m'a même offert une calligraphie. Malheureusement, il s'est mis à pleuvoir, nous obligeant à visiter, trop, rapidement le temple de l'eau pure et de l'amour, KIYOMISU-DERA, mon coup de coeur à coup sur de Kyoto. Niché au sommet de la forêt, ce temple mêle bouddhisme et shintoïsme. Les terrasses surplombant les arbres offrent une vue paisible et magnifique, sur un Kyoto quelques peu nuageux, ce jour là. Malgré une première rampe un peu raide, le temple est totalement accessible.


Nous avons terminé la journée dans le quartier GION, célèbre pour ses Geishas. Cette fois-ci, nous avons eu la chance de le découvrir sans la foule habituelle, ce qui nous a permis d'admirer les jolies devantures sans être bousculés. Malheureusement, nous n'avons pas trouvé de restaurant accessible dans ce quartier traditionnel. Nous avons donc fini par nous rendre dans un quartier plus moderne, où nous avons dégusté des produits de la mer grillés au barbecue dans le restaurant USOMARU notamment des coquilles Saint-Jacques.



NATURE ET SERENITE


Le troisième jour de notre séjour à Kyoto, nous avons visité le fameux Temple d'Argent, où seule la partie basse est accessible en fauteuil roulant. Où nous avons pu apprécier de magnifiques jardins zen, avec une mini-pagode entourée de verdure à flanc de montagne. Malheureusement, nous avons été frustrés de ne pas pouvoir accéder à la partie supérieure. Ensuite, nous partons pour une balade pédestre/roulesque, en direction du chemin des philosophes, une promenade mignonne et paisible le long de la rivière. Il est préférable de marcher sur la transversal car le bord est pavé. Sur le chemin, nous sommes passés devant le sanctuaire OTOYO-JINJA, joli vu du bas mais qui n'est malheureusement pas accessible en fauteuil roulant. Nous avons également atteint le NANZAN-JI, un ensemble de pagodes, de temples et de sanctuaires entourés d'arcades. Bien que l'accessibilité soit un problème ici, l'extérieur était vraiment charmant et nous offre un régal pour les yeux.


Partir à l'aventure, ça aiguise toujours l'appétit. Et voilà qu'il est déjà l'heure de déjeuner après avoir été émerveillés par tant de belles choses. Nous nous dirigeons vers un petit restaurant caché, le GOEMON CHAYA, spécialisé dans le tofu en fondu et bien plus que ça. Ici, nous ne croisons que des locaux et cerise sur le gâteau, l'endroit est facilement accessible, même si l'entrée semble un peu étroite.

Une fois restaurés, nous reprenons la route en direction du centre-ville de Kyoto. Sur notre chemin, nous apercevons un parc d'attractions ainsi qu'un torii géant qui enjambe une route. La fraîcheur de l'air nous invite à explorer les galeries couvertes, qui, au premier abord, peuvent sembler peu attrayantes. Mais, qui, en réalité, regorgent de boutiques traditionnelles et originales, idéales pour dénicher des souvenirs made-in Japan.

Et pour terminer cette journée en beauté, rien de tel qu'une bonne dose de fun dans un bar karaoké: Karaoke Rainbow Kawaramachi, accessible, néanmoins porte quelque peu étroite. Ici, nous avons la possibilité de chanter des chansons en français dans une salle privée, tout en sirotant un verre et en grignotant. Une soirée réussie assurée, même si nos talents vocaux ne sont pas au top !



AU REVOIR KYOTO


Pour notre dernier jour à Kyoto, nous avons décidé de savourer une belle promenade dans les ruelles de la ville. Quelle atmosphère paisible et charmante, qui contraste parfaitement avec l'agitation des lieux touristiques ! Notre première destination est le château de NINJO-JO et ses jardins accessibles . Si vous êtes prêts à vous transférer sur un fauteuil manuel, vous pourrez également visiter les intérieurs, une mesure mise en place pour préserver les parquets d'origine. Personnellement, n'étant pas très enthousiaste à l'idée de me transférer, je ne peux pas vous décrire ce qui se passe à l'intérieur du château.

Ensuite, nous prenons le métro en direction de la forêt de bambous à ARASHIYAMA, ici, pas de parc fermé, mais plutôt une incroyable balade au milieu d'une forêt centenaire de bambous à perte de vue. Vous avez le choix entre une balade de 1 ou 3 kilomètres, pour notre part nous avons testé celle de 1 km, accessible mais un peu pentu. Le village d'Arashiyama est également très sympathique, on se croirait dans un film japonais avec sa petite gare typique.


Pour terminer notre séjour à Kyoto en beauté, nous décidons de nous rendre au célèbre FUSHIMI-INARI-TAISHA, lieu mythique avec ses torii rouges magnifiques, digne d'une scène de cinéma. Une pause dej' (tardive) s'impose, nous nous posons au resto OHMIYA typique avec un menu complet pour 10e, repas peu chère possible presque partout au japon, c'est fou.

Nous arrivons juste à temps pour admirer le coucher de soleil, un moment magique que même la foule de touristes ne peut gâcher. Seulement un tiers de la randonnée est accessible grâce à des pentes raides, des ascenseurs et des toilettes adaptées. Pendant qu'Irène finit l'ascension de cette magnifique colline, je me promène dans la rue commerçante au pied des torii, où je trouve (oui, encore!) de jolis souvenirs.




Clap de fin sur Kyoto ville à part entière, où nous avons passé quatre jours fantastiques à la découverte de la sérénité et de la tradition. Aux quatre coins de la ville, vous pouvez trouver des sites naturels magnifiques, que malheureusement nous n'avons pas tous eu le temps de visiter. Mais peut-être aurons-nous l'occasion de le faire une prochaine fois ?! La tête pleine de souvenirs, nous quittons Kyoto, prêts à continuer nos aventures vers Takayama, petit village niché au cœur des montagnes japonaises.


Ps: Pour info, je me déplace en fauteuil-électrique qui fait 70cm de large et 135cm de long et je voyage toujours avec une rampe amovible qui me permet de passer une petite marche. Et tous les lieux cités ci-dessus sont accessibles avec mon fauteuil roulant, sinon je le précise en italique à côté du lieu.




Comentários


bottom of page